2012

Yooo et ndd…j’en vœux, j’en vœux et j’en vœux …

(Pouvoir écrire cela, c’est être là) - Yannick

Ce texte, dû à mon neveu Yannick, m'a paru si juste et plein de bon sens (qui est la chose la plus partagée au monde...) que je lui ai demandé l'autorisation de le publier.
J'y ai ajouté - cela est dû à mon penchant perfectionniste - différentes notes concernant les livres et auteurs cités.
Merci à Yannick pour son autorisation.
Jean-Louis


 Voilà …2011 a été une grande année …. de souffrance, de maladie, d’acceptation, d’élévation, de plaisir et de compréhension bref de transition ( une année comme je les aime ) et pour cela je remercie tous le monde, qui de prés ou de loin, ont été là… pour m’écouter, me supporter, me veiller, me conseiller, me mettre des coups de pied au cul, me soutenir, m’apprendre, me changer la tête , m’ouvrir le cœur et élever mon âme.

Maintenant…

Une nouvelle année commence, 2012 celle de la fin du monde … selon le calendrier Inca et aussi Hollywood, l’année du changement surement !! Quoi qu’il vaille falloir du temps pour une nouvelle mise en place de cette nouvelle prise de conscience qui voit le jour mais pourquoi ne pas commencer ….bientôt ???

Bien sûr comme à mon habitude le virtuel m’exaspère et le paradoxe est toujours installé en moi, puisque c’est le moyen le plus rationnel que j’ai trouvé, de vous avoir quasiment tous et Lao Tseu disait dans l’art de la guerre “de ton pire ennemi fais-en ton meilleur ami” j’en suis pas là mais je me soigne et progresse, en voila la preuve sous vos yeux.

Donc après ce petit préambule me voila prêt pour les traditionnels vœux... (traditionnels… façon de parler)

Bien sûr en premier, de l’AMOUR, on en donne jamais assez, surtout dans l’individualisation de la société actuelle où l’on prend de l’amour, de l’énergie aux autres non pas pour se bâtir, pour s’élever, pour rayonner ou pour redistribuer mais pour accumuler, se protéger du manque dû à la raréfaction des moments d’échange.

Ce qui est génial, comparé aux autres années, j’avais beau donner un maximum d’amour de ma personne - avec mes 160 cm pour 50 kg - ça aller pas bien loin !!! Depuis est passé devant mes yeux des bouquins comme “Ce qu’il faut savoir avant de mourir” de John Izzo (1), “Le moine qui vendit sa Ferrari (2), “Le serpent cosmique (3), “La révolution ? de Garcia (4), “Ravage" de Barjavel (5), “La haine de l’occident" (6), les conférences de Jacqueline Bousquet (7), “Les champs morphogénétiques" de Pinel (8), la dynamisation de l’eau faiblement minéralisée (9) et surtout l’arrêt complet de la télé...

Quelques échanges formels entre pots de la même vibration et boom !!! Ce cocktail explosif m’a apporté une notion d’universalité proche de la réalité ‘tout est dans le tout’ et par ce biais j’ose poser sur chacun d’entre vous, à chaque pensée qui vous concerne, à chaque moment passer ensemble, à chaque regard même furtif…

un élan énorme d’amour universel …

Ensuite, j’ai pu également réaliser cette année ce dont je rêve depuis longtemps, une zone de partage et d’échange avec des gens de tous horizons, de tout bord, parfois inconnus, aimant tous la pizza et de ce capharnaüm organisé est sorti plein de pétillement, de chaleur humaine, de rencontres positives, génial !! mais hélas est apparu une notion qui commence à nous échapper et que l’on poursuit jusqu’à le perdre plutôt que l’on ne le domine ‘le temps’.

Depuis que l’on a fractionné et réduit le temps à sa plus simple expression pour ne plus en perdre une seconde, il nous glisse d’entre les doigts, passe sous la montre et s’évapore sans que l’on ne puisse le prendre.
Prendre le temps de venir vers l’autre, du partage mais surtout de l’écoute met en contradiction les notions de rentabilités, d’accélérations, de productivités générant du stress et de l’individualisme.

Même si je suis toujours un peu dans l’accélération, j’accorde du temps à vous, du temps à cet écrit, du temps à rechercher de la résonnance, de l’élévation et de la fluidité et de ce fait, pour 2012 et les années à venir... Je souhaite de pouvoir partager avec vous, le plus de temps possible, celui que l’on pourra s’accorder mutuellement et bien sûr, dès que les beaux jours seront là, le four à pain accueillera... qui voudra, comme il voudra, quand il voudra, pour grandir cette notion d’échange et de partage que j’affectionne et pour ‘Grountcher’ de la Pizza (pissealabière, cade et olivier, paindanslaface, et tout ce que l’on peut enfourner).

Après, que vous ayez une santé précaire, que vous soyez handicapé, pauvre ou richissime, que vous alliez passer une bonne année ou pas ce n’est pas grave… lol... on ne peux pas supposer l’avenir et changer radicalement ce que l’on est, on vit dans le présent et c’est le seul moment où l’on vit, le passé ne changera pas et l’avenir reste aléatoire , seule la fin est proche et ce qui est génial c’est que l’on ne sait pas si c’est demain ou dans 100 ans, alors  on peut seulement s’épanouir, s’ouvrir, s’émerveiller et vivre ses rêves.

Voila ce que je vous souhaite à tous, du plus profond de mon âme pour le présent de chaque instant.

« On voit ce que l’on croit, et pas seulement l’inverse. Et pour changer ce que l’on voit, il est parfois nécessaire de modifier ce que l’on croit ». Jeremy Narby : Le serpent cosmique

Soyez fluide....

Yannick.


Notes de Jean-Louis

1. John Izzo, Ce qu'il faut savoir avant de mourir - Découvrez ce qui compte vraiment avant l'heure de votre mort... Un Monde Différent – Québec – Site de l’éditeur : www.umd.ca
2. Robin S. Sharma, Le moine qui vendit sa Ferrari, traduit par Sonia Schndler. Collection J’ai Lu. Voir sur le blog Penser Zen
3. Jeremy Narby, Le serpent cosmique – l'ADN et les origines du savoir. Terra Magna chez Georg Editeur - paru en 1995. Voir une critique de ce livre sur le site Rationalisme.org.
4. Bruno Garcia, La Révolution ? On s’rappelle. Descartes & Cie, 2011.
5. René Barjavel, Ravage. Éd. Denoël, 1943. Ce livre a été plusieurs fois réédité. Voir ce livre sur le site Barjavel.free.
6. Jean Ziegler, La haine de l'Occident. Paris Albin Michel, 2008. Voir un commentaire de ce livre sur le site Mouvements.info. Voir également La haine de l’Occident. Et les paradoxes du postcolonialisme, par Francois Warin sur le site Espaces temps.net et l'article et ses commentaires de Jalel El Gharbi.
7. Conférences de Jacqueline Bousquet, biologiste moléculaire :
     - “L’univers ? Mon univers ! Rêve ou cauchemer”... La Science confirme que nous sommes dans un monde virtuel - Marcenais, 12 juin 2010.
     - Au cœur du vivant. Colloque Énergies Libres, mars 2003
     - La Conscience dans la matière sur Dailymotion
8. Voir plus d’explication sur le blog Pensée créatrice.
9. Voir l'eau bio-dynamisée de  Pierre Petit et l’eau bio-compatible sur le site Eautarcie.

Aller au haut