gene

Appel pour défendre une généalogie libre

Soutenus par plusieurs élus locaux et députés, des associations de généalogie et des archivistes ont lancé un "appel pour préserver une généalogie libre basée sur l'entraide et le partage". Cette pétition, qui peut être signée en ligne (Appelgenealogielibre.free.fr) demande que "les archives publiques demeurent bien commun (…) refusant la privatisation déguisée de nos archives".
Archives publiques libres et gratuites

Les associations s'inquiètent qu'un rapport sur la numérisation du patrimoine culturel, remis en juillet 2009 au ministère de la culture, préconise, selon elles, que la réutilisation des données d'archives publiques fasse l'objet de licences payantes.


 


« Les hommes ne sont pas encore assez sages. Ils ne savent pas qu'il faut séparer toute espèce de religion de toute espèce de gouvernement; que la religion ne doit pas plus être une affaire d'État que la manière de faire la cuisine ; qu'il doit être permis de prier Dieu à sa mode, comme de manger suivant son goût ; et que, pourvu qu'on soit soumis aux lois, l'estomac et la conscience doivent avoir leur liberté entière. Cela viendra un jour, mais je mourrai avec la douleur de n'avoir pas vu cet heureux temps. »

Voltaire le 19 mars 1765 à son ami Bertrand, Pasteur à Berne.

Aller au haut