A Racine, Auteur du poème de la religion

Extrait de :

Poésies
Par Louis Claude de Saint-Martin, nommé le Philosophe inconnu
Leipsig -  Institut littéraire - 1860 -
Wurzbourg, imprimerie de F. E. Thein

Page 50

Philosophe éclairé, sublime auteur, vrai sage,
Apôtre à qui Dieu même a prêté son langage,
Des préceptes sacrés tracés dans tes écrits,
Quel mortel peut jamais méconnaître le prix ? Sauver
Ces grandes vérités que tu sais nous apprendre,
L'idolâtre est chrétien, des qu'il peut les entendre ;
Et quelqu'imbu qu'il soit de son opinion,
Il se rend aux attraits de la Religion.

Oui, Racine, ce Dieu qui vient sauver les hommes,
Ce Dieu, dont la bonté nous fit ce que nous sommes ;
Dessillant tous les yeux, s'annonce dans tes vers
Avec la majesté du Dieu de l'univers.
On se rend sans soupçon à la voix des oracles :
La raison n'ose plus contester les miracles :
Elle admire, se tait, et sans les pénétrer,
Regardant leur auteur, croit et sait adorer.

Aller au haut