Marie-Louis-Léon de COMBES, né à Tarbes en 1844 et décédé à Lyon en 1911.

Louis de Combes a écrit deux articles dans le Bulletin de la Société littéraire de Lyon intitulés : Illuminés martinistes de Lyon. - Comment Jean-Baptiste Willermoz devint apprenti Rose-Croix que nous présentons à la suite de cette biographie

Docteur en droit de la faculté de Toulouse, Louis de Combes est successivement substitut à Bourg (1868), à Saint-Etienne (1873) et à Lyon (1878). Il donne sa démission en 1880 et devient la même année avocat à la Cour. Il habite alors 16 rue Victor Hugo.

Il est d’abord membre de la Société ariégeoise des sciences, lettres et arts et devient en 1903 membre de la Société littéraire de Lyon qui devient en 1870 Société historique, archéologique et littéraire de Lyon.

C’est le Dr Artaud, président de la Société littéraire de Lyon qui fait son éloge : A. Artaud, Notices sur L. de Combes (Bulletin de la société littéraire, 1911, p. LIII-LVI).

Travaux et publications

  • Le Présidial de Bourg et le Bailliage de Bresse, 1 vol. in-8, Bourg, L. Grandin, 1874.
  • Vieux papiers d'un inconnu, 1 vol. in-12 carré, 100 exemplaires sur papier impérial du Japon, Jevain, Lyon, 15 mars 1898.
  • Les tiers et l'autorité de la chose jugée par les tribunaux de répression en cas de condamnation, 1 vol. in-8, 43 p. (Extrait de la Revue catholique des institutions et du droit), Lyon, Jevain, 1898, tirage à part de 300 exemplaires.
  • L'invasion des barbares, l'Église et le statut personnel (extrait de la Revue catholique des institutions et du droit), tirage à part de 200 exemplaires, 1 vol. in-8 de 56 p., Lyon, Jevain, 1899.
  • Allocution prononcée le 25 avril 1899, sur la tombe du docteur Paillon, in-8 de 5 pages, imprimerie du Salut public.
  • Historiettes et documents inédits sur la Bresse au XVIIe siècle, in-8 de 195 pages, Lyon, imprimerie Mougin-Rusand, Waltener et successeurs, Lyon, 1899.
  • La plaie du vagabondage (extrait de la Revue catholique des institutions et du droit), in-8 de 56 pages, tirage à part de 200 exemplaires, Lyon, Jevain, 1899.
  • Les peines indéterminées (extrait de la Revue catholique des institutions et du droit), in-8 de 46 pages, tirage à part de 100 exemplaires, Lyon, Jevain, 1900.
  • Honoré-François-Auguste-Armand Cleret (27 avril 1840-17 octobre 1901), in-8 de 7 pages, Lyon, Mougin-Rusand, Waltener et Cie, successeurs, 1901.
  • La vraie croix, perdue et retrouvée, in-8 de 296 pages, Paris, éditions de l'Art et l'Autel, 1902.
  • De l'Invention à l'Exaltation de la Sainte Croix, in-8 de 292 pages, Paris, éditions de l'Art et l'Autel, 1903.
  • Toast porté à un banquet d'anciens magistrats, à Lyon, le 21 mars 1904, in-12 de 8 pages, Lyon, Emmanuel Vitte, 1904.
  • La condition des juifs et des chrétiens à Rome et l'édit de Néron (extrait de la Revue catholique des institutions et du droit), in-8 de 154 pages, Lyon, Jevain, 1905.
  • Comment J.-B. Willermoz devint apprenti Rose-Croix (extrait du Bulletin de la Société littéraire, historique et archéologique de Lyon), tirage à part de 200 exemplaires, in-8 de 36 pages, Trévoux, Jeannin, 1907.

Louis de Combes a également écrit de de nombreux articles dans les Nouvelles littéraires de Lyon de 1902 à 1907.


Source : Bulletin de la Société littéraire de Lyon, janvier-septembre 1908, pages XXXVI-VII

=> Voir le site de la Société : http://cths.fr/an/societe.php?id=1588

Aller au haut