Les ouvrages de référence sur Henri Michaux
Le Colloque de Cerisy
Le Cahier de l'Herne
Livres sur Henri Michaux

Ouvrages de référence

Les ouvrages de référence

  • HENRI MICHAUX Jean-Pierre MARTIN
    Gallimard 2003 - 752 pages + 16 p. hors texte, 36 illustrations - format 152 x 240 mm. Collection NRF Biographies, ISBN 2070746488
  • HENRI MICHAUX PEINTURES Alfred PACQUEMENT
    Avec un essai de Raymond BELLOUR Gallimard – 1993 - ISBN : 2-07-073033-6
    Malheureusement ce livre, le plus complet sur la peinture d'Henri Michaux, est introuvable.
  • Henri Michaux Peindre, composer, écrire
    Catalogue édité à l'occasion de l'exposition du 5 octobre au 31 décembre 1999 par : Bibliothèque Nationale de France - Gallimard - 248 p., 23,4 x 30 cm, relié - 262 ill. coul., 40 ill. n & b - ISBN BNF 2-7177-2068-5 - ISBN Gallimard 2-07-011634-2
  • Henri Michaux, Frottages Bernard Comment, Claire Stoullig -
    Expositions : Toulouse, 12 novembre 2001 – 13 janvier 2002 - Genève, 23 janvier – 14 avril 2002 - Ville de Genève, Département municipal des affaires culturelles - Bärtschi-Salomon Éditions - Catalogue bilingue français-anglais. Site où de nombreux articles sont mis.
  • Henri Michaux - Les Estampes (1948-1984) Catalogue raisonné Rainer Michael MasonChristophe Cherix - Avec un texte de Bernard GHEERBRANT
    192 pp.- 208 ill. en noir et 44 en coul.- 30 cm - Genève 1997 - Cabinet des Estampes du Musée d’Art et d’Histoire - en coédition avec Patrick Cramer Éditeur

ŒUVRES COMPLETES, Tome I

Édition établie par Raymond BELLOUR avec Ysé TRAN
Bibliothèque de la Pléiade - Gallimard – 1998 - ISBN 2-07-011401-5

Ce premier tome des Œuvres complètes va de 1922, Premiers écrits, à 1946, Critiques, hommages, conférences. Il comporte une Introduction et Chronologie (1899-1946) par Raymond Bellour et Ysé Tran.

Parmi les écrits d'Henri Michaux, on trouve :

  • Qui je fus (N.R.F., 1927),
  • Ecuador (N.R.F., 1929),
  • Un barbare en Asie (Gallimard 1933),
  • La nuit remue (Gallimard 1935),
  • Plume précédé de Lointain intérieur (Gallimard 1938),
  • Peinture (G.L.M. 1939),
  • Arbre des tropiques (Gallimard 1942),
  • Tu vas être père (P. Bettencourt, 1943),
  • Épreuves exorcismes (Gallimard 1945).

L'ensemble ainsi constitué est accompagné d'un Tableau synoptique des publications d'Henri Michaux (1922-1946) et d'une Table des titres.
Ce premier tome des Œuvres complètes se termine par une Table des Matières.

ŒUVRES COMPLETES, Tome II,

Édition établie par Raymond BELLOUR avec Ysé TRAN
Bibliothèque de la Pléiade - Gallimard – 1998 - ISBN 2-07-011401-5

Le deuxième tome des Œuvres complètes comprend les années 1947-1959. Il comporte les mêmes éléments que le précédent : Chronologie (1947-1959) et Avertissement.
On trouve les écrits suivants :

  • Ailleurs (Gallimard 1948),
  • Nous deux encore (J. Lambert, 1948),
  • La vie dans les plis (Gallimard 1949),
  • Lecture de huit lithographies de Zao Wou-Ki (Euros et Godet, 1950),
  • Passages (Gallimard 1950),
  • Face aux verrous (Gallimard 1954),
  • Misérable miracle (Édition du Rocher, 1956),
  • Quatre cents hommes en croix (P. Bettencourt, 1956),
  • L'infini turbulent (Mercure de France, 1957),
  • Paix dans les brisements (K. Flinker, 1959).

Comme pour le Tome I, l'ensemble ainsi constitué est accompagné d'un Tableau synoptique des publications d'Henri Michaux (1947-1959), d'une Table des titres et d'une Table des Matières.

ŒUVRES COMPLETES, Tome III,

Édition établie par Raymond BELLOUR avec Ysé TRAN
Bibliothèque de la Pléiade - Gallimard – 2004 n° 506 - ISBN 2070117456
Ce dernier tome des Œuvres complètes comprend les années 1960-1984. Il comporte les mêmes éléments que le précédent : Chronologie (1947-1959) et Avertissement.
On trouve les écrits suivants :

  • Connaissance par les gouffres, (N.R.F., 1961),
  • Vents et poussières, (K. Flinker, 1962),
  • Images du monde visionnaire - [Carnets de la drogue]
  • L'Espace du dedans (Table),
  • En rêvant à partir de peintures énigmatiques, (Mercure de France, 1964),
  • Parcours, (Le Point Cardinal, 1965),
  • Les Grandes Épreuves de l'esprit, (Gallimard, 1966),
  • Vers la complétude, (G.L.M., 1967)
  • Façons d'endormi, façon d'éveillé, (Gallimard, 1969),
  • Poteaux d'angle, (L'Herne, 1971),
  • Émergences-résurgences, (Skira, 1972),
  • Moments, traversée du temps, (Gallimard, 1973),
  • Bras cassé, (Fata Morgana, 1973),
  • Par la voie des rythmes, (Fata Morgana, 1974),
  • Idéogrammes en Chine, (Fata Morgana, 1975),
  • Face à ce qui se dérobe, (Gallimard, 1975),
  • Choix de poèmes d'Henri Michaux, (Gallimard, 1976, Table),
  • Jours de silence, (Fata Morgana, 1978),
  • Poteaux d'angle, (Fata Morgana), 1978,
  • Saisir, (Fata Morgana, 1979),
  • Une voie pour l'insubordination, (Fata Morgana, 1980),
  • Poteaux d'angle, (Gallimard, 1981),
  • Affrontements, (Fata Morgana, 1981),
  • Comme un ensablement, (Fata Morgana, 1981),
  • Chemins cherchés, chemins perdus. Transgressions, (Gallimard, 1981),
  • Les Commencements. Dessins d'enfants. Essais d'enfants, (Fata Morgana, 1983),
  • Fille de la montagne, (Édition M.D., 1984),
  • Déplacements, dégagements, (Gallimard, 1985),
  • Critiques, hommages, déclarations (1960-1984),
  • Textes restés inédits du vivant de Michaux, Entretien avec Robert Bréchon, Textes épars,
  • Textes écartés. Avec la collaboration de Mireille Cardot

Choix des auteurs

Le choix des auteurs

Quels ont été les choix des auteurs, Raymond Bellour et Ysé Tran ? Tout d'abord, les différentes oeuvres sont placées dans l'ordre chronologique "puisqu'il n'y a ni genre ni séparation stricts". On sait que Michaux a publié très souvent ses écrits d'abord en plaquettes ou en revue et les a repris par la suite en recueil ; plus encore, Michaux les a repris et publiés plus tard dans des versions corrigées entre 1963 et 1972. "Chaque recueil est donné ici à lire dans sa dernière version, mais sa place est déterminée par la date de sa première parution."[1]

Chaque texte de Michaux est accompagné d'une Notice, de Notes et variantes, parfois d'une Notule ainsi que d'une Bibliographie propre à chaque écrit : "Il s'est agi, toujours, dans les unes et les autres, de faire ressortir un problème, un sujet, un mouvement, une organisation propre, des formes et des forces de pensée. [..] Il s'agissant somme toute, à rebours de presque tout le travail critique tenté jusque-là (à l'exception notable du livre de Jean-Pierre Martin), de penser cette œuvre selon la logique délicate, souvent contradictoire, mais finalement gratifiante, de son mouvement chronologique".[2]

1. - Note sur la présente édition, Œuvres complètes, Tome I, p. CXXXVII.
2. - Idem, p. CXL-CXLI.

 

« Les hommes ne sont pas encore assez sages. Ils ne savent pas qu'il faut séparer toute espèce de religion de toute espèce de gouvernement; que la religion ne doit pas plus être une affaire d'État que la manière de faire la cuisine ; qu'il doit être permis de prier Dieu à sa mode, comme de manger suivant son goût ; et que, pourvu qu'on soit soumis aux lois, l'estomac et la conscience doivent avoir leur liberté entière. Cela viendra un jour, mais je mourrai avec la douleur de n'avoir pas vu cet heureux temps. »

Voltaire le 19 mars 1765 à son ami Bertrand, Pasteur à Berne.

Aller au haut