Eclair 1797

La version originale de Éclair sur l’association humaine a paru en 1797, An V, à Paris, au Cercle Social, rue du Théâtre Français, n° 4. Chez Maret, Cour des Fontaines au Palais Royal

Extraits de la Préface de Jacques Matter

[…] Le traité de Saint-Martin [Des Nombres] a donc, pour les amis du philosophe, sa valeur propre.

Eclair 1797

Introduction

Je viens de nouveau examiner cette question profonde qui, jusqu’à nos jours, avait résisté aux efforts des observateurs, tant le sujet est vaste et réfractaire à nos abusives instructions.

Eclair 1797

Du but auquel tendent toutes les associations humaines.

Eclair 1797

Source de l’erreur des publicistes.

Eclair 1797

Le but véritable de l’association humaine ne peut être autre chose que le point même d’où elle est descendue par une altération quelconque.

Eclair 1797

Du principe originel de l’association primitive et secondaire.

Eclair 1797

Altérations progressives des associations humaines

Eclair 1797

Résultats de l’altération des associations humaines.

Eclair 1797

De la véritable volonté générale.

Eclair 1797

De ce que les hommes appellent la volonté générale, ou de la volonté générale humaine.

Eclair 1797

Des élections. Des autorités et des représentants.

Eclair 1797

Des lois et des peines.

Eclair 1797

De la liberté et des noms

Eclair 1797

Des religions.

Aller au haut